Reconstruction d’accidents

Souvent, les événements immédiatement avant ou après une collision sont résumés d’une manière incomplète par des personnes impliquées ou des témoins. Parfois, les déclarations des témoins se contredisent, ou il n’y a aucune information utilisable concernant l’événement. Nous recomposons les aspects physiques des accidents en utilisant les faits objectifs. Chaque fois que des personnes sont blessées dans un accident, une reconstruction (technique) de l’accident sert comme basis pour les appréciations biomécaniques suivantes.

Dépendu de questions juridiques, les informations suivantes pourraient être recomposées:

  • vitesse
  • sollicitations des véhicules à cause de la collision
  • manoeuvres de conduite
  • relations entre vitesse, distance et temps
  • analyses d’évitement
  • des dynamiques du véhicule et de la conduite
  • des accidents qui impliquent des piétons et/ ou des deux-roues
  • élaboration des plans à l’échelle d’un accident en utilisant des photos de la police
  • des questions techniques additionnelles (par exemple concernant les ceintures de sécurité, les crash tests pour reproduire l’accident ou la compatibilité des dommages à l’accident en question)

Dates nécessaires

La reconstruction d’un accident est faite sur la base de dates officielles (comme par exemple le rapport de police, des photos ou le plan de l’accident). En plus, nous avons besoin des rapports du dommage des véhicules impliqués (des expertises, des photos, des calculs des dommages). La quantité de l’information disponible est le facteur décisif qui détermine les possibilités et limitations de la reconstruction de l’accident.

Exemple: collision en arrière (PDF, en allemand)

Animation: collision d’un piéton (téléchargement d’une vidéo)


crash1 crash2 crash3

Contact: Dr. M. H. Muser